Pourquoi s’intéresser à la musique classique en 2021?

Par Marie-Hélène Gagnon, directrice générale 

La musique dite « classique » est victime de bien des préjugés de nos jours! À tort ou à raison, et possiblement car certains de ses protagonistes ont contribué à cette réputation, on la considère souvent élitiste, rigide, prétentieuse, voire inaccessible.

Et pourtant! La musique que l’on qualifie de « classique » maintenant n’a pas nécessairement été écrite pour plaire aux plus scolarisés et fortunés de l’époque. On s’imagine facilement Bach avec sa perruque blanche, ses beaux habits et son air sérieux, mais on oublie que Mozart était en fait un être rebelle, qui aimait beaucoup trop faire la fête et qui adorait les blagues douteuses.

Alors je me suis demandée : En cette époque où les styles musicaux sont nombreux et éclatés, où presque tout le monde peut aspirer à devenir musicien et compositeur, et où toute la musique n’a jamais été aussi accessible, pourquoi continuer à jouer de la « vieille » musique?

Je suis donc allée interroger mes collègues qui ont reçu une formation en musique classique pour savoir pourquoi ils l’aiment tant!

Pour sa musicalité et son expressivité.

« Pour moi, c’est tout l’aspect musical “poétique” qu’on peut donner à une pièce qui est tellement important. Bon, en populaire, c’est possible aussi mais c’est vraiment moins abordé dans l’enseignement, encore moins quand il n’y a pas de chant (d’où l’importance d’intégrer au moins un peu de classique dans la formation d’un musicien populaire, mais ça c’est un autre sujet!) » – Stéphanie

« Avec l’enseignement que j’ai reçu, le classique était axé sur la passion et la musicalité.  ». – Luc

Pour l’écoute et l’interaction avec les autres musiciens.

« En classique, on a plus de liberté dans le jeu. Tu sais, les fins de phrases ou les crescendo qui se communiquent à ton partenaire avec le corps ou avec une simple inspiration et un coup de tête. C’est un jeu d’écoute et de souplesse ». – Stéphanie

« En classique les cours d’ensemble mettent l’emphase dès le départ sur l’écoute de l’autre, le timbre, les nuances, l’intonation » – Luc

Pour apprendre à « bien » travailler, à adopter une bonne discipline de pratique qui sert ensuite pour d’autres styles musicaux, et pour d’autres aspects de la vie aussi!

« J’aime le côté « discipline à l’instrument » que ça apporte et la précision dans les mouvements. Le classique m’a plus permis d’analyser ce que je faisais en général. Je trouve que c’est un rapport à l’instrument qui est différent, on doit plus prendre le temps parce que ça pardonne moins en général. Mais d’un autre côté, c’est tellement zen comme travail ». – Stéphanie

Pour ma part, lorsque j’ai commencé à jouer de la musique, c’est le défi qu’apportait la musique classique que je trouvais stimulant! Les double-croches alignées sur la partition, je voulais tellement toutes les jouer, et j’étais si fière de moi lorsque je réussissais!

Pour la beauté et la richesse de l’harmonie, des mélodies

Écouter ou jouer de la musique classique peut être parfois réconfortant, parfois déstabilisant! Une chose est sûre, lorsqu’on y porte attention elle ne laisse pas indifférent et promet de belles découvertes!

« Ma première prof de piano me faisait jouer surtout du populaire et de la musique américaine. J’étais en train de décrocher parce que je ne trouvais pas beaucoup d’intérêt dans ce répertoire quand ma mère m’a inscrite dans une école privée au secondaire, où il y avait une concentration en musique classique.

Bach et Beethoven ont été des révélations pour moi. Le contrepoint, l’art de la fugue et les marches harmoniques du premier, le chromatisme, les accords et modulations déchirantes du second, les trouvailles mélodiques des deux et, un peu plus tard, la découverte de Chopin et de Liszt ». – Rita

« Pour moi la musique classique, c’est une science d’une rectitude et harmonie parfaite entre maths et vibration qui génère des émotions qui ont l’air de sortir d’une boîte à surprise! » -Marie-Eve

Pour le plaisir, et pour faire de belles découvertes.

Nul besoin de comprendre et d’être en mesure d’analyser chaque note pour aimer la musique dite classique. On doit laisser de côté son sentiment d’imposteur, mettre de côté les préjugés et simplement apprécier.

Ce qu’on appelle « musique classique » est en fait  une grande catégorie qui englobe une multitude de styles très différents et qui ont été composés dans une période s’étendant sur plusieurs centaines d’années. Donc, ce n’est pas parce qu’on n’aime pas une pièce composée en 1589 qu’on n’aimera pas celle qui a été composée en 1856!

Envie d’aller plus loin? Voici deux moyens efficaces et accessibles :

  • Idagio est une application de streaming de musique classique de toutes les époques. Des suggestions d’écoute vous sont faites en fonction de vos goûts.
  • Vous pouvez trouver aussi des listes de lecture classiques sur Spotify

Bonne écoute!


Merci à l’Entente de développement culturel d’avoir rendue possible notre semaine thématique sur la musique classique!

2021-02-16T12:04:44+00:00 16 février 2021|Chronique musicale, Musique classique|